La Décade prodigieuse

La Décade prodigieuse

  • Nationalité : française
  • Année de production : 1971
  • Réalisateur : Claude Chabrol
  • Scénaristes : Paul Gégauff, Eugène Archer, Paul Gardner
  • Production : Parafrance

« Deux mois sur mon film seront presque des vacances… Ça suffira pour vous requinquer. Ce sera l’été en Alsace, une région magnifique ! Vous serez traitée comme une princesse. On va vous louer une belle maison » dit Claude Chabrol à Marlène Jobert pour la convaincre d’accepter le rôle dans La décade prodigieuse.

Source : Les baisers du soleil / Marlène Jobert paru chez Plon en 2014

 

Présence de la région Grand Est dans le film :

  • scènes tournées à Strasbourg (Bas-Rhin)
  • scènes tournées à Boersch (Bas-Rhin) : Château « La Leonardsau »
  • scènes tournées à Obernai (Bas-Rhin) et dans les environs : Grendelbruch, Barr, Dambach-la-Ville, Molsheim, Sélestat (Bas-Rhin)
  • scènes tournées à Colmar (Haut-Rhin)
  • scènes tournées au lac de la Maix (Vosges)

En 1971, Claude Chabrol, connu pour rechercher des ambiances provinciales, choisit l’Alsace pour le tournage de son film La décade prodigieuse, interprété notamment par Orson Welles. C’est dans le Bas-Rhin que le réalisateur trouve la demeure des années 20 nécessaire à son film : il s’agit de La Léonardsau, à Obernai, face au Mont Sainte-Odile ; le personnage joué par Orson Welles y règne en tyran.

Les extérieurs sont tournés à Obernai et ses environs, Boersch, Grendelbruch, Barr, Dambach-la-Ville, Molsheim et Sélestat, et au lac de La Maix, dans le département voisin des Vosges.

 

« Ma sœur était mariée au propriétaire de l’Hôtel Le Beausite à Ottrot, qui avait une étoile. Alors, ils m’ont appelée. C’était l’année où Claude Chabrol y tournait son film, La Décade prodigieuse. Claude Chabrol passait pour choisir les lieux de ses tournages sur la foi de son guide Michelin. Sur ce tournage mémorable, l’un de ses acteurs, le mythique Orson Welles, s’était distingué par son appétit d’ogre et sa prédilection pour la côte de bœuf tyrolienne… » se souvient Annie Voegel Leclerc, propriétaire  du Pont des Vosges – http://alsace.nouvellesgastronomiques.com

Sur le tournage du film. Crédits ; Dernières Nouvelles d’Alsace.

Synopsis : Fils adoptif de Théo Van Horn, Charles appelle à la rescousse Paul, un professeur qu’il admire beaucoup : depuis quelques temps, il est victime de crises d’amnésie desquelles il émerge chaque fois en un lieu inconnu, après un temps indéterminé. Pour le surveiller, Paul accepte de séjourner chez les Van Horn…

 

  • Drame
  • Lac