L’Auvergnat et l’autobus

L’Auvergnat et l’autobus

  • Nationalité : française
  • Année de production : 1969
  • Réalisateur : Guy Lefranc
  • Scénaristes : Maurice Chevit
  • Production : Filmel, Filmédis, Les Activités Cinégraphiques
  • Distribution : Compagnie Commerciale Française Cinématographique (CCFC)

Présence de la région Grand Est dans le film :

  • scènes à Riquewhir (Haut-Rhin)
  • scènes à Itterswiller (Bas-Rhin)
  • scènes à Strasbourg (Bas-Rhin) : plusieurs rues du centre-ville, la Cathédrale, le poste de douane près du pont de l’Europe, etc.

Le film fut tourné entièrement à Strasbourg, en Alsace. De nombreux plans montrent des sites touristiques de la ville. Le film évoque l’entraide des réfugiés de l’exode, en 1940, ou de nombreux citoyens du nord-est de la France se réfugièrent dans le sud, pour échapper à l’avancée de l’armée Allemande. Dans le film, Julien Brulebois hérite d’un riche industriel Alsacien, réfugié chez sa famille en 1940, et retrouve Lisbeth, une jeune réfugiée qui avait 6 ans en 1940, et dont la famille fut aidée aussi par la famille de Julien Brulebois. Des scènes sont aussi tournées à Kehl, ville Allemande en face de Strasbourg, en traversant le Rhin. (Wikipédia)

Capture du film.
Capture du film.

« Publicité ambulante pour la Compagnie des transports strasbourgeois (CTS), L’Auvergnat et l’autobus est l’un des nanars comme l’époque en produisait à la pelle. Intérêts majeurs de celui-ci : il permet une plongée dans le Strasbourg des années 1960 et restera comme le dernier film de Fernand Raynaud. »

Sources : Dernières Nouvelles d’Alsace – édition de Strasbourg – Pascal Coquis 04 août 2019

La Cathédrale de Strasbourg dans le film. www.kuriocity.fr
L’Église Saint-Paul dans le film. www.kuriocity.fr
La Petite France de Strasbourg dans le film. www.kuriocity.fr
Place de la République de Strasbourg. www.kuriocity.fr
La maison des Tanneurs. www.kuriocity.fr

Retrouvez d’autres photographies sur le site www.kuriocity.fr

 

Synopsis : Julien Brûlebois, brave paysan auvergnat, apprend qu’il est convoqué à Strasbourg pour toucher un héritage. Émerveillé par le fonctionnement de l’autobus qui le conduit de la gare au domicile de son notaire, il décide de l’acquérir. S’ensuit une poursuite ahurissante entre les agents de la régie des transports strasbourgeois, les capitalistes, le naïf paysan et sa lucide et sa jolie fiancée.

 

  • Comédie
  • Produit