Junga

Junga

  • Nationalité : Indienne
  • Année de production : 2017
  • Réalisateur : Gokul
  • Scénaristes : Gokul
  • Distribution : Night ed Films

Présence de la région Grand Est dans le film :

  • scènes dans les rues de Vic-sur-Seille (Moselle)

Vic-sur-Seille (Moselle) a accueilli une équipe bollywoodienne venue tourner en Lorraine l’espace d’une journée plusieurs scènes du film à gros budget Junga. Cette superproduction tire son nom de l’héroïne interprétée par l’une des étoiles montantes du cinéma indien, à savoir l’actrice Sayesha Saigal.

Sous les airs étonnés et curieux de nombreux habitants, une quinzaine de professionnels ont réalisé des dérapages et de nombreuses cascades dans les rues de Vic-sur-Seille. La prise la plus spectaculaire fut peut-être la course poursuite entre un taxi parisien et deux berlines allemandes pilotées par des mafieux armés.

Acteurs, cascadeurs, caméramans, maquilleurs, près de 70 personnes ont au total participé au tournage à Vic-sur-Seille sous un Soleil magnifique. Débuté à Paris puis au Château de Chambord, celui-ci se poursuivra prochainement en Autriche.

 

Synopsis : Junga Mariappan, un parrain de la mafia, entreprend un voyage à travers la France et l’Europe. Son but : retrouver les dealers qui ont tué son meilleur ami et, le venger, coûte que coûte.

 

  • Action

La French

La French

  • Nationalité : France et Belgique
  • Année de production : 2014
  • Réalisateur : Cédric Jimenez
  • Scénaristes : Cédric Jimenez, Audrey Diwan
  • Production : Legende Films, Gaumont, France 2 Cinéma, Scope Pictures
  • Distribution : Gaumont Distribution

Présence de la région Grand Est dans le film : il est fait mention de Metz (Moselle) dans le résumé du film.

Pour certaines fictions cinématographiques, nous attendons une monstration du territoire, car il est nommé dans les documents de communication du film : synopsis, dossier et articles de presse. Dans le pitch de La French, il est fait allusion à Metz : « Pierre Michel, jeune magistrat venu de Metz avec femme et enfants, est nommé juge du grand banditisme ». Librement inspiré d’une histoire vraie, le film débute lorsque Pierre (Jean Dujardin) arrive à Marseille – ville largement mise en avant dans le film. Dans les faits, il vient de quitter l’Est de la France mais cette information n’est pas donnée dans le film et aucune image ne montre le territoire lorrain.

 

Synopsis : Marseille. 1975. Pierre Michel, jeune magistrat venu de Metz avec femme et enfants, est nommé juge du grand banditisme. Il décide de s’attaquer à la French Connection, organisation mafieuse qui exporte l’héroïne dans le monde entier. N’écoutant aucune mise en garde, le juge Michel part seul en croisade contre Gaëtan Zampa, figure emblématique du milieu et parrain intouchable. Mais il va rapidement comprendre que, pour obtenir des résultats, il doit changer ses méthodes.

  • Action
  • Thriller

Flyboys

Flyboys

  • Nationalité : France
  • Année de production : 2006
  • Réalisateur : Tony Bill
  • Scénaristes : Phil Sears, Blake T. Evans et David S. Ward
  • Production : Ingenious Film Partners, Electric Entertainment et Skydance Productions
  • Distribution : Metro-Goldwyn-Mayer

Présence de la région Grand Est dans le film :

  • scènes à Doulcon, Jametz et Revigny-sur-Ornain (Meuse)
  • mentions écrites : « Hôpital civil », « Abbaye Saint-Rémy » et « Lunéville » (Meurthe-et-Moselle), « Aérodrome de l’escadrille Lafayette » à Behonne et « Verdun » (Meuse)
  • mentions sonores : « Avec plus d’un million de victimes pour la seule bataille de Verdun », « Les allemands sont en train d’avancer vers la Meuse », « Les allemands ont traversés la Meuse, d’après les rapports ils ont dépassé Souilly », « Les allemands viennent de bombarder la gare de trillage de Revigny (…) si vous l’emportez on vous renverra peut-être en mission à Jametz ! », « Ils ont repéré un groupes de fokkers, ils vont attaquer notre infanterie sur la route de Rambucourt » et « Messieurs vous allez mener une nouvelle opération contre le dépôt de munitions de Jametz» (Meuse)
  • mention sonore : « Ils vont t’emmener à l’hôpital de Reims … » (Marne)
  • mention sonore : « Comme vous le savez nos pilotes français et britanniques sont engagés à Pont-à-Mousson … » (Meurthe-et-Moselle)

Même si la Lorraine est de nombreuses fois mentionnée dans le film (dans les dialogues et les mentions écrites à l’image), le film Flyboys déguise les lieux de tournage : les scènes qui se déroulent en Lorraine sont tournées en réalité au Royaume-Uni.

 

Synopsis : Le destin de l’Escadrille Lafayette, constituée de jeunes soldats américains qui se portèrent volontaires pour intégrer l’armée française durant la Première Guerre mondiale, avant même que les soldats américains n’entrent eux-mêmes dans le conflit.

  • Action
  • Historique
  • Romance

Les rivières pourpres 2 – Les anges de l’Apocalypse

Les rivières pourpres 2 – Les anges de l’Apocalypse

  • Nationalité : France
  • Année de production : 2004
  • Réalisateur : Olivier Dahan
  • Scénaristes : Luc Besson et Jean-Christophe Grangé (roman)
  • Production : Studio Légende, Europa Corp, TF1 Films Production et Canal +
  • Distribution : Europa Corp Distribution

« Dahan a visité le fort une première fois. À la fin de la matinée, il avait déjà tout mis au point dans sa tête ! » Gilbert Leroy, président de l’association des Amis de l’ouvrage de Fermont et de la ligne Maginot.

Le Républicain Lorrain, 22 juillet 2016

« Le lieu colle véritablement à l’esprit des Rivières pourpres. Il est angoissant et fascinant ».

Jean Reno, Comme au cinéma

 

Présence de la région Grand Est dans le film :

  • scènes à Longwy, à l’église Sainte Barbe de Crusnes, à Briey et au Fort de Fermont (Meurthe-et-Moselle)
  • scènes tournées à Hayange et au Canal des Houillères de la Sarre (Moselle)
  • scène tournée à l’Abbaye de Lavaudieu (Auvergne) mais annoncée comme étant l’Abbaye de Labaudieu en Lorraine
  • produit régional : le journal L’Est Républicain
  • mention écrite : plaque d’immatriculation 54
  • mention sonore : « Je voudrais un petit blanc sec svp. – On n’est pas en Alsace ici. […] – On va prendre 3 Lorraine s’il vous plaît. »
  • mention sonore : « Il y a une multitude de lacs artificiels comme celui-ci, tous construits dans les années 30. Ils sont reliés entre eux par le canal des Houillères, c’est une sorte de ligne Maginot aquatique si on veut » (Moselle)

Le film a été tourné sur les lieux de l’action, à savoir en Lorraine, sur la ligne Maginot. L’équipe de production a également filmé certaines scènes dans le Fort de Fermont et dans un monastère d’Auvergne complètement redécoré pour l’occasion. Les séquences se déroulant dans le commissariat ont quant à elles été tournées dans les Grands Bureaux de Senelle à Herserange (Meurthe et Moselle).

 

Synopsis : Pour le commissaire Pierre Niemans, l’homme retrouvé emmuré dans un monastère de Lorraine n’est pas une victime comme les autres. Les signes ésotériques gravés autour de lui et l’étrange rituel de son sacrifice annoncent bien autre chose… Lorsque Reda, jeune capitaine de la police, découvre l’exact sosie du Christ à demi-mort au pied d’une église, il croit d’abord avoir sauvé un illuminé. Mais rapidement, il va s’apercevoir que cette affaire est liée à celle de Niemans, dont il fut l’élève à l’école de police…

  • Action
  • Église
  • Fort
  • Thriller