La Soif de l’or

La Soif de l’or

  • Nationalité : française
  • Année de production : 1993
  • Réalisateur : Gérard Oury
  • Scénaristes : Gérard Oury, Marcel Jullian
  • Production : Gaumont
  • Distribution : Gaumont

Présence de la région Grand Est dans le film :

  • scène tournée sur l’autoroute A31 au niveau de Langres (Haute-Marne)

Dans le film, la région Grand Est est peu visible. Les personnages roulent sur l’autoroute A5, puis sur l’A31 et sortent au niveau de la sortie N19 à quelques kilomètres de Langres (32 à 35e minutes du film).

Synopsis : Urbain Donnadieu est né avec la soif de l’or. Orphelin, il a été élevé par sa grand-mère, Mémé-Zézette qui aime les sous encore plus que lui. Urbain fabrique des maisons pré-construites qu’il livre par route, clés en mains, en France et à l’étranger. Tout aurait donc été pour le mieux dans la meilleure tirelire si, brusquement, n’était intervenue dans ses affaires Fleurette Moulin, polyvalente de son état. Mademoiselle Moulin prenait un plaisir intense à terroriser les fraudeurs, plaisir qui l’aidait à éteindre la soif sexuelle qui habitait un corps fort désirable…

  • Comédie

Retenez-moi… ou je fais un malheur !

Retenez-moi… ou je fais un malheur !

  • Nationalité : française
  • Année de production : 1984
  • Réalisateur : Michel Gérard
  • Scénaristes : Michel Gérard, David Milhaud
  • Production : Imacite, Coline
  • Distribution : Gaumont

« Jerry Lewis s’installe pour de bon dans la douce France, à Strasbourg, avec pour faire-valoir Michel Blanc, le petit Français moyen combinard et chauve, et Laura Betti, princesse pasolinienne.» (Source : Le Monde)

Premier jour de tournage à Strasbourg du film de Michel Gérard ‘Retenez moi… ou je fais un malheur !’ avec Jerry Lewis

Présence de la région Grand Est dans le film :

  • scènes tournées à Strasbourg (Bas-Rhin) : Église saint-Paul, la Petite France, Place Kléber, Quai des Bateliers, Maison des Tanneurs, etc.

Dans le film, le policier américain Jerry Logan souhaite retrouver son ex, Marie-Christine domiciliée à Strasbourg.

 

Capture du film – Église Saint-Paul de Strasbourg
Capture du film – La Petite France

Synopsis : Jerry Logan, policier à Las Vegas, vient en France passer quelques jours chez son ex-femme, Marie-Christine, remariée à un Français, Laurent Martin. Entre les deux hommes, et dès leur première rencontre à l’aéroport, le courant ne passe pas. L’Américain est grand et sur de lui, le Français petit et inquiet, Jerry est farceur, Laurent n’apprécie pas les plaisanteries. Surtout quand il en fait les frais. Laurent décide de se venger…

  • Comédie

L’Auvergnat et l’autobus

L’Auvergnat et l’autobus

  • Nationalité : française
  • Année de production : 1969
  • Réalisateur : Guy Lefranc
  • Scénaristes : Maurice Chevit
  • Production : Filmel, Filmédis, Les Activités Cinégraphiques
  • Distribution : Compagnie Commerciale Française Cinématographique (CCFC)

Présence de la région Grand Est dans le film :

  • scènes à Riquewhir (Haut-Rhin)
  • scènes à Itterswiller (Bas-Rhin)
  • scènes à Strasbourg (Bas-Rhin) : plusieurs rues du centre-ville, la Cathédrale, le poste de douane près du pont de l’Europe, etc.

Le film fut tourné entièrement à Strasbourg, en Alsace. De nombreux plans montrent des sites touristiques de la ville. Le film évoque l’entraide des réfugiés de l’exode, en 1940, ou de nombreux citoyens du nord-est de la France se réfugièrent dans le sud, pour échapper à l’avancée de l’armée Allemande. Dans le film, Julien Brulebois hérite d’un riche industriel Alsacien, réfugié chez sa famille en 1940, et retrouve Lisbeth, une jeune réfugiée qui avait 6 ans en 1940, et dont la famille fut aidée aussi par la famille de Julien Brulebois. Des scènes sont aussi tournées à Kehl, ville Allemande en face de Strasbourg, en traversant le Rhin. (Wikipédia)

Capture du film.
Capture du film.

« Publicité ambulante pour la Compagnie des transports strasbourgeois (CTS), L’Auvergnat et l’autobus est l’un des nanars comme l’époque en produisait à la pelle. Intérêts majeurs de celui-ci : il permet une plongée dans le Strasbourg des années 1960 et restera comme le dernier film de Fernand Raynaud. »

Sources : Dernières Nouvelles d’Alsace – édition de Strasbourg – Pascal Coquis 04 août 2019

La Cathédrale de Strasbourg dans le film. www.kuriocity.fr
L’Église Saint-Paul dans le film. www.kuriocity.fr
La Petite France de Strasbourg dans le film. www.kuriocity.fr
Place de la République de Strasbourg. www.kuriocity.fr
La maison des Tanneurs. www.kuriocity.fr

Retrouvez d’autres photographies sur le site www.kuriocity.fr

 

Synopsis : Julien Brûlebois, brave paysan auvergnat, apprend qu’il est convoqué à Strasbourg pour toucher un héritage. Émerveillé par le fonctionnement de l’autobus qui le conduit de la gare au domicile de son notaire, il décide de l’acquérir. S’ensuit une poursuite ahurissante entre les agents de la régie des transports strasbourgeois, les capitalistes, le naïf paysan et sa lucide et sa jolie fiancée.

 

  • Comédie
  • Produit

Agent trouble

Agent trouble

  • Nationalité : française
  • Année de production : 1987
  • Réalisateur : Jean-Pierre Mocky
  • Scénaristes : Jean-Pierre Mocky
  • Production : Koala Films, Alliance Film Communication (AFC)
  • Distribution : Bac Films Distribution

Présence de la région Grand Est dans le film !:

  • scènes tournées à Orschwiller (Bas-Rhin) : Château du Haut-Koenigsbourg
  • scènes tournées à Sélestat (Bas-Rhin)
  • scènes tournées à Orbey (Haut-Rhin)

Dans le film, nous découvrons le lieu dans la séquence qui met en scène Amanda (interprété par Catherine Deneuve) et le vendeur de souvenirs (joué par Patrick Fontana). Le kiosque se trouve au pied du château.

Durant le tournage d’Agent Trouble, en 1987. Photo Archives DNA

Synopsis : Un autocar chargé de vacanciers plonge dans les eaux glacées d’un lac pyrénéen. Bilan : 50 morts… Une exécution massive, commandée « d’en haut » au nom de la sécurité nationale. Un jeune routard, Victorien, a vu les touristes gazés, avant leur noyade, et a ramassé sur leurs cadavres bijoux, argent et papiers d’identité. Il tente d’en démasquer les instigateurs mais cède à la tentation du chantage. Exit l’animateur naif, promptement refroidi ! C’est alors qu’entre en scène la tante de Victorien : Amanda Waber. La quarantaine fringante, l’allure décidée, elle voue, depuis toujours, une tendre affection à son fou de neveu. Décidée à le venger, elle se lance, tête baissée, dans une dangereuse enquête…

 

  • Château
  • Comédie

On a retrouvé la septième compagnie

On a retrouvé la septième compagnie

  • Nationalité : française
  • Année de production : 1975
  • Réalisateur : Robert Lamoureux
  • Scénaristes : Robert Lamoureux, Jean-Marie Poiré
  • Production : Gaumont
  • Distribution : Gaumont

Présence de la région Grand Est dans le film : scènes de train tournées dans les environs de Santenoge (Haute-Marne).

Synopsis : La suite des aventures du trio de la septième compagnie lors de la Débâcle de  : Tassin, Chaudard et Pithivier échappent aux Allemands et sont recueillis en caleçon par la mère Crouzy qui leur fournit des uniformes d’officiers français abandonnés par leurs détenteurs pendant la débâcle. Nos trois héros se font arrêter à nouveau et sont conduits dans un château où une grande partie de l’état-major français est détenue. Les trois bidasses, devenus officiers malgré eux, sont sur le point de faire évader tous ces officiers quand, malencontreusement, alors qu’ils referment la porte derrière eux à la sortie des souterrains, le sol de la forêt s’écroule avec des arbres et bloque la sortie, obligeant les officiers à rebrousser chemin dans les galeries communicant avec le château. Quant aux trois soldats, ils se retrouvent enfin libres. S’ensuit une petite série d’évasions à chaque fois sous l’œil médusé de leur supérieur le capitaine Dumont (Pierre Tornade) qui ne comprend pas comment font ces trois tocards pour s’évader.

  • Comédie
  • Guerre

Le Cerveau

Le Cerveau

  • Nationalité : française, allemande, anglaise
  • Année de production : 1969
  • Réalisateur : Gérard Oury
  • Scénaristes : Gérard Oury, Danièle Thompson, Marcel Jullian
  • Production : Gaumont
  • Distribution : Gaumont

Présence de la région Grand Est dans le film : le viaduc de Chaumont (Haute-Marne)

Source : http://chaumont52.blogspot.com
Source : http://chaumont52.blogspot.com

Synopsis : Tandis que se répand à Londres une nouvelle à sensation concernant « Le Cerveau », génial et insaisissable auteur du hold-up du train postal Glasgow-Londres, à Paris, un petit malfaiteur du dimanche réussit à s’évader de prison, grâce à la complicité de l’un de ses anciens camarades d’Indochine – déménageur de son état – quatre jours avant la fin de sa peine. Arthur donne à son ami Anatole la raison de cette évasion prématurée. Il s’agit d’un gigantesque coup qu’ils ont juste le temps de préparer et de réaliser. Or ce qu’ignorent nos deux amis, c’est que l’homme de Londres, « Le Cerveau », projette de réaliser le même coup, mais avec les moyens gigantesques dont il dispose.

  • Aventure
  • Comédie
  • Policier

Le Pacha

Le Pacha

  • Nationalité : française
  • Année de production : 1968
  • Réalisateur : Georges Lautner
  • Production : Gaumont, Rizzoli Film
  • Distribution : Gaumon

Présence de la région Grand Est dans le film :

  • scènes tournées à Chaumont (Haute-Marne) : la gare et le viaduc

Synopsis : Des diamants sont chargés dans un fourgon spécial à destination du Bourget. Ce fourgon, escorté par des motards et une voiture de police, tombe dans une embuscade montée par le truand Quinquin. Celui-ci rafle les diamants et liquide quelques-uns de ses complices au moment du partage. Le commissaire divisionnaire Joss, qui est à six mois de la retraite, se trouve avec cette affaire sur les bras. L’inspecteur du convoi était son ami d’enfance et son camarade de métier. Il est assassiné et le crime est mal maquillé en suicide. Joss, furieux, veut venger Gouvion et en finir avec les truands. Il est sur que Quinquin a organisé le vol des diamants mais manque de preuves. L’enquete de Joss fait apparaitre que Gouvion s’était compromis avec des truands à cause d’une fille, Nathalie. Celle-ci est la sœur d’un des bandits qui ont attaqué le fourgon et que Quinquin a abattus. Joss conduit Nathalie à l’institut médico-légal, devant le corps de son frère. Il lui promet que si elle l’aide à venger Gouvion, il fera punir l’assassin. Nathalie lui dit ce qu’elle sait. Grace aux relations qu’il entretient avec le milieu, Joss met une bande sur une affaire qu’il a préparée lui-même et, avec l’aide de Nathalie, fait prévenir la bande de Quinquin. La première bande attaque un train postal et va cacher le butin dans une sucrerie en ruine, en Champagne. Quinquin et ses hommes sont là. Joss aussi, avec la police. Les truands s’entre-tuent et Joss arrete Quinquin.

  • Comédie
  • Thriller

Tatie Danielle

Tatie Danielle

  • Nationalité : française
  • Année de production : 1990
  • Réalisateur : Étienne Chatiliez
  • Scénaristes : Florence Quentin
  • Production : Productions du Champ Poirier, Telema
  • Distribution : AMLF

Présence de la région Grand Est dans le film :

  • scènes tournées à Reims (Marne) : place Drouet-d’Erlon

Synopsis : Tatie Danielle est une vieille dame méchante qui n’aime personne, excepté son chien Garde-à-vous, et Édouard, son défunt mari, à qui elle raconte ses misères. Après la mort d’Odile, sa vieille servante, Tatie Danielle vend sa maison d’Auxerre, partage l’argent entre ses neveux Jeanne et Jean-Pierre – en se gardant toutefois une rente confortable – et va s’installer à Paris chez ce dernier. La vie tranquille de la famille est bouleversée par la méchanceté de Tatie qui ne manque pas une occasion de martyriser la très gentille Catherine, ses deux enfants, le petit Totoff et Jean-Marie, grand dadais efféminé, et leur vieux chien Couic. Les mois passent et la sérénité de la famille Billard se lézarde. Tous attendent avec impatience les vacances d’été qu’ils doivent passer en Crète. Jeanne gardera Tatie en leur absence. Mais Jeanne attend un enfant d’un amant qui l’a aussitôt quittée et veut partir en Crète avec eux. Les Billard embauchent donc Sandrine, jeune fille décidée qui n’a pas eu la vie facile et qui met vite Tatie au pas, réussissant même à l’amadouer et à s’en faire aimer. Toutes deux coulent des jours heureux jusqu’au soir où Sandrine quitte Tatie pour passer une dernière nuit avec un Américain de passage. Furieuse, Tatie Danielle se venge de façon sinistre avant de s’enfuir avec Sandrine.

  • Comédie
  • Place

Mon poussin

Mon poussin

  • Nationalité : française
  • Année de production : 2017
  • Réalisateur : Frédéric Forestier
  • Scénaristes : Romain Protat, Frédéric Forestier
  • Production : Les Films du 24
  • Distribution : UGC Distribution

Présence de la région Grand Est dans le film :

  • scènes tournées à Strasbourg (Bas-Rhin) : Cathédrale, rue des Tonneliers

Cette comédie française a été tournée en partie à Strasbourg. On reconnaît la Cathédrale de Strasbourg, la rue des Tonneliers et le Centre-Ville de Strasbourg.

Isabelle Nanty, Pierre François Martin-Laval, Thomas Solivérès © Roger Do Minh

Synopsis : Vincent, 18 ans, se fait larguer par Elina. C’est son premier amour et c’est la fin du monde ! Ses parents décident donc de prendre les choses en main et vont tout tenter pour lui faire oublier cette fille : il devra les suivre dans une cure de désintoxication amoureuse dont ils vont imaginer le programme…

  • Comédie
  • Église

Le chocolat

Le chocolat

  • Nationalité : américaine
  • Année de production : 2000
  • Réalisateur : Lasse Hallström
  • Scénaristes : Robert Nelson Jacobs
  • Production : Miramax
  • Distribution : Bac Films

Présence de la région Grand Est dans le film :

  • scènes tournées à Thionville (Moselle)

Synopsis : Durant l’hiver 1959, Vianne Rocher s’installe avec Anouk, sa petite fille, à Lansquenet, une petite bourgade française. En quelques jours, elle ouvre une confiserie à proximité de l’église. C’est une chocolatière hors pair : elle devine la gourmandise cachée de chacun et adapte ses recettes raffinées pour combler ses clients. De nombreux villageois s’abandonnent rapidement à ses irrésistibles friandises et succombent à ses délices sucrés. Mais la bourgeoisie huppée de la ville ainsi que le Comte de Reynaud sont outrés de voir les habitants envoûtés par les chocolats de Vianne. Craignant que ses friandises n’amènent les gens au péché et à l’oisiveté, le Comte s’oppose vivement au commerce de Vianne et, afin de causer sa faillite, interdit à quiconque de s’y rendre. La venue d’un autre étranger, le beau Roux, va bouleverser la donne. Il aide Vianne à tenir tête à ses détracteurs.

  • Comédie
  • Romance