Fils de France

Fils de France

  • Nationalité : française
  • Année de production : 1946
  • Réalisateur : Pierre Blondy
  • Scénaristes : Pierre Lestringuez
  • Production : Productions Sigma
  • Distribution : Productions Sigma

Présence de la région Grand Est dans le film : scènes à Strasbourg (Bas-Rhin).

Synopsis : Reportage romanesque sur la vie de la 1ere armée française commandée par de Lattre de Tassigny. On se mêle à l’équipage sympathique d’un char, on assiste à la prise de Strasbourg, au passage du Rhin, à l’entrée en Allemagne. Un petit gars de l’Assistance trouve la mort alors qu’il recevait la lettre espérée tout au long du combat.

  • Drame
  • Guerre

Julia

Julia

  • Nationalité : américaine
  • Année de production : 1977
  • Réalisateur : Fred Zinnemann
  • Scénaristes : Alvin Sargent d'après les mémoires de Lillian Hellman
  • Production : 20th Century Fox
  • Distribution : 20th Century Fox

Présence de la région Grand Est dans le film :

  • scènes à Strasbourg (Bas-Rhin) : intérieur et parvis extérieur de la gare, bâtiment perpendiculaires à la gare (à gauche en sortant),  le long de la cathédrale.

La ville est présente dans les scènes de recherche de la fille de Julia (Vanessa Redgrave). La gare de Strasbourg représente la gare de Berlin dans le film.

Photo du tournage de Julia (source : wikipedia).

Synopsis : Durant l’entre-deux-guerres, Lili (la romancière Lillian Hellman) vit avec l’écrivain Dashiell Hammett dans une maison face à l’océan sur la côte Est des États-Unis. Elle n’a plus de nouvelle de son amie d’enfance Julia partie étudier en Europe. Elle lui rend visite à Oxford quand Julia lui annonce qu’elle se prépare à rejoindre Vienne pour y étudier la médecine et la psychanalyse. Plus tard, Julia est devenue une militante antinazie. Malgré les dangers de l’Europe en guerre, aidée par la Résistance, Lili y effectue plusieurs voyages traversant Paris, Berlin et Vienne pour retrouver son amie.

  • Drame

Adults in the room

Adults in the room

  • Nationalité : française, grecques
  • Année de production : 2019
  • Réalisateur : Costa-Gavras
  • Scénaristes : Costa-Gavras
  • Production : KG Productions
  • Distribution : Wild Bunch Distribution

Présence de la région Grand Est dans le film : scènes à Strasbourg (Bas-Rhin).

Le tournage, d’une durée totale de 12 semaines, a débuté à Athènes au début de ce mois et se déplacera ensuite à Paris, Riga, Bruxelles, Strasbourg, Francfort et Londres.

Le parlement européen de Strasbourg constitue l’arrière-plan de l’affiche du film.

Le parlement européen de Strasbourg
Affiche du film

Synopsis : Après 7 années de crise, le pays est au bord du gouffre. Des élections, un souffle nouveau et deux hommes qui vont incarner l’espoir de sauver leur pays de l’emprise qu’il subit. Nommé par Alexis, Yanis va mener un combat sans merci dans les coulisses occultes et entre les portes closes du pouvoir européen. Là où l’arbitraire de l’austérité imposée prime sur l’humanité et la compassion. Là où vont se mettre en place des moyens de pression pour diviser les deux hommes. Là où se joue la destinée de leur peuple. Une tragédie grecque des temps modernes.

  • Drame

Puppe, Icke & der Dicke

Puppe, Icke & der Dicke

  • Nationalité : allemande
  • Année de production : 2012
  • Réalisateur : Puppe, Icke & der Dicke
  • Scénaristes : Felix Stienz, Georg Struck
  • Production : Strangenough Pictures, ONE TWO Films
  • Distribution : Drei Freunde Filmverleih

Présence de la région Grand Est dans le film :

  • scènes tournées à Strasbourg (Bas-Rhin)

Synopsis : Bomber, 28 ans, est un homme de petite taille et pas très beau qui vient de perdre son emploi d’un service de messagerie. Il décide d’arnaquer son patron et de garder l’argent de sa dernière livraison à Paris, mais c’est lui qui se fait avoir. Bruno est un homme bon, gros et muet dont la principale occupation est la fréquentation d’une buvette, celle-là même où Bomber noie sa déception dans la bière. Désargenté, Bomber persuade Bruno d’effectuer ensemble la route vers Berlin. À une station-service, ils font connaissance d’Europe, une belle jeune fille française aveugle, enceinte d’un Berlinois dont elle ne possède qu’une photo Polaroïd et dont elle ne connaît que son prénom, Mathias. Tous trois partent en voiture pour Berlin afin de trouver Mathias.

  • Drame

Zone franche

Zone franche

  • Nationalité : française
  • Année de production : 1996
  • Réalisateur : Paul Vecchiali
  • Scénaristes : Paul Vecchiali, Patrick Raynal
  • Production : JLA - Jacques Le Glou Audiovisuel
  • Distribution : Ciné Classic

« Zone franche, qui se lira aussi Zone France sur l’affiche, est le titre du film

Présence de la région Grand Est dans le film :

  • le film se déroule à Mulhouse (Haut-Rhin) : Quartier des coteaux

 

« Zone franche, qui se lira aussi Zone France sur l’affiche, est le titre du film dont Paul Vecchiali a commencé le tournage le 17 mai, au pied d’une tour de dix-huit étages du quartier des Coteaux, à Mulhouse (Haut-Rhin). Ecrit avec et pour les jeunes de seize à vingt-cinq ans qui en sont également les interprètes, Zone franche est à l’origine d’un des vingt-neuf projets culturels de quartier suscités par le ministère de la culture. L’ex-ZUP des Coteaux, remuante citadelle de douze mille habitants de dix nationalités, fut édifiée dans les années 60 pour les ouvriers de Peugeot face aux champs, à cinq kilomètres du centre-ville. La population en est stable, jeune (35 % ont moins de dix-neuf ans), étrangère à 26 %. Le Nouvel Observateur en avait récemment publié une photo avec la légende : « L’endroit où même les flics n’osent pas aller.

L’idée d’un Roméo et Juliette à la West Side Story est sèchement renvoyée aux auteurs. Tout juste en restera-t-il une histoire d’amour entre une black et un beur. Les jeunes ne veulent pas d’effet miroir, mais leur inscription dans une fiction. Ce sera un polar, alimenté par leur désir d’être en représentation. Une partie de gendarmes et voleurs qui, finalement, fera retour dans l’histoire réelle, celle qu’ils ont vécue il y a six ans avec la mort de l’un des leurs, tué par un voisin excédé un soir de ramadan. « C’est la tragédie ordinaire, commente Paul Vecchiali : on finit là où La Haine commence» (Source : https://www.lemonde.fr/archives/article/1996/05/23/paul-vecchiali-tourne-zone-franche-a-mulhouse-avec-les-jeunes-de-l-ex-zup-des-coteaux_3728715_1819218.html).

Synopsis : L’histoire du film s’articule autour de l’arrivée d’une famille africaine dans la cité « Les Coteaux », banlieue de Mulhouse en Alsace. Un couple de retraités vit là ; ils n’ont pas les moyens d’aller vivre ailleurs et supportent mal d’autres formes de civilisation. La femme est malade et ne supporte pas le bruit. Témoin d’un vol par de jeunes beurs, le retraité croit de son devoir de prévenir la police ; il est désavoué par la famille africaine qui refuse d’admettre le vol. L’attitude fière et correcte de la famille africaine force l’admiration des habitants de la cité et plus particulièrement de la famille beur. Tout cela va accélérer l’intégration de la famille africaine au sein du quartier et provoquer la colère grandissante de l’inspecteur…

  • Banlieue
  • Drame

Je vais bien, ne t’en fais pas

Je vais bien, ne t’en fais pas

  • Nationalité : française
  • Année de production : 2006
  • Réalisateur : Philippe Lioret
  • Scénaristes : Philippe Lioret, Olivier Adam
  • Production : Nord-Ouest Films
  • Distribution : Mars Distribution

Présence de la région Grand Est dans le film :

  • scènes à Reims (Marne)
  • Mentions sonores pour la ville de Reims

Lors d’un repas de famille, Lili pose une carte postale de Reims sur la table.  Son frère dit qu’il vient d’arriver dans la ville ; Lili (Mélanie LAURENT) déclare qu’elle souhaite s’y rendre pour le retrouver. Paul, son père (Kad MERAD) lui répond :  » Il y a 200 00O habitants à Reims, t’as aucune chance ».

Capture du film

Peu après, Paul lit à haute voix le texte de la carte postale : « Je suis à Reims, c’est sinistre ici. Heureusement que j’ai ma guitare ».

Capture du film

La scène suivante, nous voyons Lili, à la recherche de son frère dans le centre ville de Reims.

Capture du film

Elle s’adresse à un groupe de jeunes assis devant la cathédrale s’ils ne connaissent pas son frère.

Capture du film
Capture du film

 

 

Synopsis : Comme elle rentre de vacances, Lili, 19 ans, apprend par ses parents que Loïc, son frère jumeau, suite à une violente dispute avec son père, a quitté la maison. Loïc ne lui donnant pas de nouvelle, Lili finit par se persuader qu’il lui est arrivé quelque chose et part à sa recherche. Ce qu’elle va découvrir dépasse l’entendement.

  • Drame

La Reine Margot

La Reine Margot

  • Nationalité : française
  • Année de production : 1994
  • Réalisateur : Patrice Chéreau
  • Scénaristes : Patrice Chéreau, Danièle Thompson
  • Production : Renn Productions
  • Distribution : Pathé Films, AMLF

Présence de la région Grand Est dans le film :

  • scènes tournées à Reims (Marne) : Bibliothèque de l’Ancien collège des Jésuites, 1 place Museux

À l’été 1993, Patrice Chéreau a tourné quelques scènes au musée Saint-Remi et à l’ancien collège des jésuites, pour son célèbre film La Reine Margot.

Le mariage d’Henri et de Marguerite a été tourné dans la basilique de Saint-Quentin dans l’Aisne, les cathédrales Notre-Dame de Paris et Notre-Dame de Reims étant trop fréquentées. Certaines scènes sont tournées à Paris dans le 4e arrondissement (cathédrale Notre-Dame de Paris, parvis Notre-Dame – place Jean-Paul-II et île de la Cité).

La majeure partie du film se passe au Louvre (galeries, couloirs, chambres, sous-sols, cours, jardins…). La reconstitution des scènes n’a pas lieu en studio mais est tournée sur différents lieux en France : Bordeaux (Gironde), l’ancien collège des jésuites de Reims, la forêt de Compiègne et Senlis (Oise), le château de Maulnes à Cruzy-le-Châtel (Yonne), Rambouillet (Yvelines), Nanterre (Hauts-de-Seine) ainsi que les Studios Éclair à Épinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) – (Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Reine_Margot_(film,_1994).

 

Isabelle Adjani sur le tournage (crédits : www.lunion.fr)

Valérie Chopin, adjointe au patrimoine du musée Saint-Remi se souvient du tournage du film : « Nous faisions partie de la soixantaine de figurants. La scène dans laquelle j’étais présente avait lieu dans l’escalier des matines, auquel on accède au bout de la salle des tapisseries, au musée Saint-Remi, raconte-t-elle. Catherine de Médicis et La Môle, interprétés par Virna Lisi et Vincent Pérez, se disputaient. Patrice Chéreau, qui était très concentré et pointilleux, avait fait refaire la scène quinze fois. Je me souviens de Vincent Pérez qui, après m’avoir écrasé plusieurs fois le pied en dévalant l’escalier, m’avait présenté ses excuses à la fin du tournage. Non seulement il était beau, mais également charmant ! » (Valérie Coulet – L’Union)

Avant le début du tournage à Reims, Valérie Chopin avait dû, avec une collègue du musée, faire quelques retouches sur des centaines de livres en plâtre destinés à remplir les étagères de la bibliothèque de l’ancien collège des jésuites. «  Comme tous les livres d’origine avaient disparu depuis longtemps, Patrice Chéreau et son décorateur avaient décidé de faire fabriquer ces livres en plâtre peint. Et franchement, le résultat était blufflant ! Pendant le transport, certains faux livres avaient reçu des pocs. Comme tout devait être parfait, nous avions été chargées de redonner des petits coups de pinceau… Avec l’installation de Sciences-Po place Museux, ces éléments de décor ont été remisés dans une réserve du musée, rue Martin-Peller… » (Valérie Coulet – L’Union)

Le tournage de la scène dans la magnifique bibliothèque de l’ancien collège des jésuites, dans laquelle intervient Isabelle Adjani, Valérie Chopin n’a pas pu y assister. « Personne ne pouvait voir la star du film car elle était très protégée et il était hors de question que même le personnel du musée puisse l’approcher », livre-t-elle. Personne, à l’exception d’un heureux chanceux : Marc Bouxin, alors directeur des lieux. (Valérie Coulet – L’Union)

Synopsis : Elle est belle, elle est catholique, elle est la soeur du roi, elle s’appelle Marguerite de Valois. Son frère l’a surnommée Margot. Il est protestant, on dit qu’il est mal élevé, mal rasé, qu’il sent l’ail et la sueur. Il s’appelle Henri de Navarre. On les marie de force. C’est une manoeuvre politique : il faut réconcilier les Français déchirés par les guerres de religion. Ils sont trois frères, le roi Charles IX, Anjou son cadet et Alençon le plus jeune. Ils aiment Margot, ils l’aiment trop, d’une passion équivoque et possessive. Pourtant ils sont tous là, ils rient, ils dansent, ils font semblant de s’amuser. Le chef de cette famille c’est Catherine de Médicis. Elle a appris à ses enfants la duplicité et l’amour du pouvoir. Mais dans la canicule de ce mois d’août terrible la haine et la peur vont bientôt tout étouffer. Car Madame Catherine règne à la place de son fils Charles mais c’est Anjou qu’elle aime. C’est à lui qu’elle veut offrir un royaume en paix. A quel prix ? A n’importe quel prix.

  • Drame
  • Historique

Sainte Jeanne

Sainte Jeanne

  • Nationalité : américaine, britannique
  • Année de production : 1957
  • Réalisateur : Otto Preminger

Présence de la région Grand Est dans le film :

  • scènes tournées à Reims (Marne)
Capture du film

Synopsis : Évocation de la vie de Jeanne d’Arc.

  • Drame
  • Guerre
  • Histoire
  • Personnage

Un si bel été

Un si bel été

  • Nationalité : française
  • Année de production : 2019
  • Réalisateur : Pierre Creton
  • Scénaristes : Pierre Creton, Mathilde Girard, Vincent Barré
  • Production : andolfi
  • Distribution : JHR Films

Présence de la région Grand Est dans le film :

  • scènes tournées à Épernay (Marne)
  • scènes tournées à Reims (Marne) : Cathédrale Notre-Dame, place du Cardinal Luçon

Synopsis : Robert, Simon et Sophie vivent au bord de la Manche dans un quotidien d’habitudes. Nessim va entrer dans leur vie, suivi d’enfants, que la situation politique de l’Afrique menace. Tous ont traversé la Méditerranée pour se réfugier en France. Ils vont vivre tous ensemble en Normandie le temps d’un bel été.

  • Drame

L’Été nucléaire

L’Été nucléaire

  • Nationalité : française
  • Année de production : 2020
  • Réalisateur : Gaël Lépingle
  • Production : bathysphere
  • Distribution : Le Pacte

Présence de la région Grand Est dans le film :

  • scènes tournées à Loisy-sur-Marne (Marne)
  • scènes tournées dans l’Aube

Le tournage de ce film, soutenu par la Région Grand Est et accompagné par le Bureau d’accueil des tournages de l’Agence culturelle Grand Est, se déroulera dans l’Aube du 23 septembre au 20 octobre.

Synopsis : Victor, la vingtaine, travaille à la mairie et vit en couple avec Charlotte dont il attend un enfant. Quand survient un accident à la centrale nucléaire voisine, il se retrouve confiné dans une ferme avec ses anciens copains du village, alors qu’ils auraient dû évacuer la zone. La pluie menaçant, ils guettent le passage du nuage radioactif. En 24 heures, ils vont perdre toutes leurs certitudes.

  • Drame