L’Echappatoire (La Moto qui tue)

  • Nationalité : française
  • Année de production : 1976
  • Réalisateur : Claude Patin
  • Scénaristes : Claude Patin
  • Production : Films du Tricasse

Présence de la région Grand Est dans le film : toutes les scènes se situent à Coussegrey (Aube).

Le film a été entièrement tourné à Coussegrey entre le 28 juin au 29 juillet 1976. Le réalisateur, Claude Pantin, est originaire de la région.

Claude Pantin.

Synopsis : Cela fait trois mois, trois jours ou trois ans que Valérie (Michèle Bertrand) est ainsi, le visage livide, inexpressif, encadré de cheveux courts, les yeux vides fixés sur le carré de nuages de la fenêtre désespérément fermée. Hier elle avait 25 ans, préparait une thèse de psychologie, se passionnait pour la moto. Personne ne la comprenait, mais personne non plus ne cherchait à la comprendre. Pas même ses parents, pourtant « dans le vent ». Mais leur fille, entre son refus des hommes et ses courses folles à moto, les déroutait. Elle n’acceptait que Gerald, un ami d’enfance. Et puis un jour elle le surprit en compagnie de sa mère. La crise de Valérie fut encore plus forte que d’habitude et on la retrouva, au petit matin, inanimée à coté de sa moto. Soignée par Gérarld elle accepta une promenade avec lui. Un Gérald sans méfiance qui vit venir trop tard la moto de Valérie lancée sur lui. Un meurtre qui rendit le visage de la jeune femme enfin calme, serein, qui ne cesse maintenant d’être tourné vers le carré de nuages de la fenêtre, désespérément fermée.